Le lombri-compostage

Depuis plusieurs mois (des années pour l’un d’entre nous), des adhérents de l’association AVEC participent au recyclage des déchets verts en récupérant une à deux fois pas semaine, selon les périodes, les déchets d’un supermarché de Saint Vallier de Thiey. Après diverses étapes décrites ci-après, nous obtenons un engrais naturel très efficace ainsi que du terreau grâce à ce que l’on appelle le lombri-compostage. Sans rentrer dans les détails (nous consacrerons bientôt un article plus complet sur le sujet), d’adorables « petits » lombrics en se nourrissant de ces déchets et en les dégradant, nous permettent d’obtenir des produits tout à fait écologiques et d’éviter que tous ces légumes ou fruits ne partent à la poubelle puis dans une décharge. Ce processus valorise ces produits et les replace dans le cycle naturel de la nature: la petite graine germe, elle pousse, puis elle est mûre; trop mûre, elle tombe sur le sol puis se dégrade en fertilisant la terre. Et le cycle continue…

1. Le ramassage: Au supermarché, déposez une poubelle propre. Emmenez la poubelle pleine de fruits et de légumes à composter.

2. Le tri: Retirez bouts de plastique éventuels et les agrumes (acidifiants). Laissez les bouts de carton (apport de carbone).
3. L’activité sportive: Versez ce qui est conservé dans une cuve robuste. Hachez le tout avec une bêche. Accompagnez votre geste de petites flexions, afin d’épargner votre dos et de gagner en puissance. Veillez à ce que personne ne vous observe. Vous aurez l’air grotesque
4. L’apport de carbone: Les fruits et légumes sont riches en azote, mais un apport de carbone améliorera la qualité du compost. Versez un peu de broyat et mélangez.
5. La dégustation: Il se peut qu’un habitué, fier de ses lombrics vous propose de les goûter. Vous pouvez refuser poliment, en prétextant par exemple que vous sortez de table. Mais précisez bien qu’ils ont l’air délicieux, afin de ne vexer personne.
6. Conclusion: Versez le mélange dans la cuve à compost, en veillant à verser à un endroit différent à chaque fois. Après un mois, dans le cas du lombri-compost, vous obtiendrez déjà une terre molle et noire, le pralin et un jus délicieux, le percolat.

 Il y a actuellement trois lombri-composteurs en fonctionnement à Saint Vallier et, sept à huit personnes de l’association participant à la « récolte » des déchets.

Si vous le souhaitez, vous pouvez vous aussi y participer et/ou vous renseigner par mail à: elisabeth06460@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *